Le guide d'achat des lunettes de luminothérapie


3053 vues
Le guide d'achat des lunettes de luminothérapie

L'idée de base des lunettes de luminothérapie était d'aboutir à un produit plus pratique et moins encombrant que les lampes qui imposent à l'utilisateur de s'immobiliser pendant 30 à 120 minutes, le temps de sa séance, en fonction de l'intensité lumineuse en lux. Les lunettes de luminothérapie se portent directement sur les yeux et se fixent comme un casque… ce qui permet à l'utilisateur de bouger et de vaquer à ses occupations tout en bénéficiant des effets de la lumière artificielle simulant celle du soleil.

Le marché des lunettes de luminothérapie n'est pas très vaste. En France, en Belgique, en Suisse et au Luxembourg, il est même dominé par une seule enseigne : le groupe Lucimed qui propose les fameuses lunettes de luminothérapie Luminette. Les utilisateurs peuvent toutefois importer des modèles américains ou japonais. Nous vous proposons dans cette page de passer en revue les différents critères d'achat des lunettes de luminothérapie.

Critère #1 : la couleur de la lumière diffusée par les lunettes de luminothérapie 

Dans le segment des dispositifs de luminothérapie pour le grand public, c'est la lumière blanche à large spectre (et non à spectre complet, comme l'annoncent les fabricants) qui est le plus couramment utilisée. La lumière blanche a en effet prouver son efficacité et a surtout été utilisée pendant suffisamment longtemps pour que l'on puisse s'assurer qu'elle est sans effets secondaires majeures, si ce n'est de légers maux de tête et une petite fatigue oculaire passagère chez les utilisateurs qui débutent, ou encore chez ceux qui s'approchent un peu trop de leur dispositif de luminothérapie.

Les travaux récents que le lien entre la couleur de la lumière émise et la réponse du cerveau (par la régulation de la sécrétion de la mélatonine, l'hormone du sommeil, et la sérotonine, l'hormone du bien-être), montrent que la lumière bleue affiche un potentiel plus intéressant, mais à plus faible dose. Et comme les lunettes de luminothérapie sont les toutes dernières innovations en la matière, les meilleurs modèles ont recours à une lumière blanche enrichie de bleu.

Nous vous conseillons d'opter pour ces modèles, car ils permettent des séances relativement courtes sans aucun compromis sur le résultat. En somme, une séance avec des lunettes de luminothérapie à lumière blanche enrichie de bleu sera 20 à 40 % moins longue qu'une séance avec des modèles à lumière blanche seule.

Critère #2 : la longueur d'onde de la lumière diffusée par les lunettes de luminothérapie

Dans une étude menée par un pool de chercheurs de la Thomas Jefferson University, la technologie LED à bande étroite a été utilisée pour tester sélectivement les effets de la longueur d'onde sur les symptômes du Trouble Affectif Saisonnier (TAS), à savoir l'humeur triste et maussade, les troubles du sommeil comme l'insomnie, l'hypersomnie et la difficulté à se réveiller après une bonne nuit de sommeil, les comportements alimentaires compulsifs comme l'anorexie et la boulimie, la baisse de la libido, la fatigue chronique qui ne disparaît pas avec le repos, etc.

Les résultats de l'étude ne laissent pas de place au doute : les LED à courte longueur d'onde de 468 nm ont donné de meilleurs résultats et ont soulagé les symptômes de la carence d'exposition à la lumière du jour d'une façon plus efficace que les LED à longueur d'onde plus élevée (654 nm). Les taux de rémission chez les patients utilisant des dispositifs de luminothérapie à longueur d'onde courte étaient comparables à ceux généralement rapportés chez les patients utilisant le traitement standard la lumière blanche brillante. En somme, nous vous conseillons d'opter pour des lunettes de luminothérapie diffusant une lumière blanche enrichie en bleu sur une longueur d'onde de 468 nm.

Critère #3 : la possibilité de choisir son intensité lumineuse en lux

C'est un critère important dans tout dispositif de luminothérapie, mais il l'est encore plus avec les lunettes. On vous explique pourquoi. Dans le cas d'une lampe de luminothérapie qui diffuse 10 000 lux à 25 cm, vous allez pouvoir réduire l'intensité lumineuse qui arrive dans votre rétine simplement en vous éloignant de la source lumineuse. Vous recevrez par exemple 5 000 lux à 50 cm.

Vous n'avez pas cette marge de manœuvre sur les lunettes de luminothérapie qui, par définition, se portent à distance fixe, à proximité immédiate des yeux. Le choix de l'intensité lumineuse va vous permettre d'ajuster le nombre de lux à votre objectif, à votre sensibilité à la lumière et aux besoins de votre organisme. Certains ressentiront des effets secondaires comme les maux de tête et la fatigue oculaire à 1 000 lux, tandis que d'autres n'auront problème à 1 500 lux.

Notez également qu'une même personne verra sa sensibilité à la lumière changer au fil des séances. On conseille généralement aux débutants de commencer avec l'intensité lumineuse la plus faible, autour de 500 lux, et de passer des paliers toutes les deux semaines. Choisissez donc des lunettes de luminothérapie proposant une intensité lumineuse réglable, idéalement sur trois niveaux : 500, 1 000 et 1 500 lux.

Autres critères de choix de vos lunettes de luminothérapie

Vous devrez également prendre en considération le design et l'ergonomie des lunettes de luminothérapie… bien que tous les modèles que nous avons testés (Luminette 1, 2 et 3 ainsi que les modèles des marque Re-Timer et Pegasi) affichent des designs futuristes flatteurs, avec un excellent confort d'utilisation. Vous pouvez également opter pour un modèle disposant de la certification « Dispositif médical de classe I », comme les lunettes signées Luminette.

Luminettes Comment choisir