Lampe de luminothérapie : utilité, guide d'achat et comparatif


3005 vues
Lampe de luminothérapie : utilité, guide d'achat et comparatif

La luminothérapie est un protocole thérapeutique non invasif, n'impliquant l'ingestion d'aucune substance chimique, qui permet de lutter activement et dans le confort de son domicile contre le Trouble Affectif Saisonnier (TAS), certaines formes de dépression, les troubles du sommeil (insomnie et/ou hypersomnie), les baisses de régime, les troubles alimentaires compulsifs (anorexie et boulimie) et autres conséquences de la carence d'exposition à la lumière du jour.

Après avoir fait des émules dans les pays scandinaves, où elles équipent une grande majorité des foyers grâce à différents appareils de luminothérapie, les lampes de luminothérapie connaissent un succès grandissant en France, surtout dans un contexte où les Français dorment de moins en moins, avec un moyenne de moins de 7 heure par nuit selon les derniers chiffres de l'INSEE.

A quoi sert la lampe de luminothérapie ?

La production de la mélatonine, l'hormone qui régule notre sommeil, est inhibée par la lumière du jour, tandis que la pénombre stimule sa production. C'est le rôle des cellules ganglionnaires photosensibles de la rétine. Dans une certaine mesure, l'inverse est vrai pour la sérotonine, qui est antagoniste de la mélatonine. Dans des conditions d'éclairage, la sérotonine est décrétée pour donner à l'organisme son énergie et nous motiver à attaquer nos journées dans les meilleures dispositions. Elle est primordiale pour un réveil énergique, sans somnolence prolongée et sans fatigue.

La carence d'exposition à la lumière du jour peut être observée dans plusieurs configurations : chez les personnes qui habitent dans des régions connaissant des hivers rudes et prolongés, avec un taux d'ensoleillement très bas, mais aussi chez les personnes qui travaillent la nuit (et dorment donc le jour), chez celles qui travaillent dans des environnements peu éclairés, celles qui se réveillent avant le lever du soleil, etc. Résultat : des symptômes comparables à ceux de la dépression, avec un risque de développer un Trouble Affectif Saisonnier (TAS), des insomnies et/ou des hypersomnies, un Syndrome de Fatigue Chronique, une perte de plaisir et de libido, etc.

Ainsi, pour pallier le dérèglement du rythme circadien et de l'horloge interne, il va falloir mettre en phase la sécrétion de mélatonine et de sérotonine avec le cycle jour – nuit de notre environnement… et la lampe de luminothérapie constitue une option peu coûteuse, accessible, non invasive et dont on peut profiter dans le confort de notre domicile, à raison de séances quotidiennes d'une petite demi-heure si le modèle est suffisamment puissant. Dans un différent dossier, nous essayons de répondre à la question : qu'est-ce qu'une lampe de luminothérapie ?

Les lampes de luminothérapie fournissent des types très spécifiques d'éclairage artificiel à la rétine pour simuler la lumière du jour et donc déclencher les mêmes stimuli au niveau du cerveau. Vous vous débarrassez donc des symptômes dépressifs et des autres symptômes de la carence d'exposition à la lumière du jour sans prise de tête et en toute sécurité.

La luminothérapie utilise soit une lampe qui émet jusqu'à 10 000 lux de lumière à une distance donnée, beaucoup plus brillante qu'une lampe habituelle, soit une intensité plus faible de longueurs d'onde spécifiques de la lumière allant du bleu (460 nm) au vert (525 nm) du spectre visible. Une étude de 1995 a montré que la luminothérapie verte à des doses de 350 lux produit une suppression de la mélatonine et des déphasages équivalents à ceux de la luminothérapie blanche à 10 000 lux, mais le vert (et le bleu) n'ont pas encore suffisamment été testés pour garantir leur innocuité.

Le grand guide d'achat de la lampe de luminothérapie

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le choix d'une bonne lampe de luminothérapie est à la portée de tous, y compris des consommateurs non avertis, pour peu qu'ils prennent le temps de se documenter un minimum. En réalité, il suffit d'arbitrer entre trois caractéristiques techniques, avant de prendre en considération des critères comme le design, la qualité de l'assemblage et des matériaux utilisés, la garantie, la surface lumineuse, les dimensions et l'ergonomie.

Les trois principales caractéristiques techniques sont les suivantes :

  • L'intensité lumineuse en lux rapportée à la distance entre la source de lumière et l'utilisateur. Les meilleures lampes de luminothérapie sont celles qui émettent 10 000 lux à une distance raisonnable qui dépasse les 20 ou 25 cm. Il faut savoir que le fait de trop se rapprocher de la lampe pendant sa séance de luminothérapie va causer des maux de tête et/ou une fatigue oculaire ;
  • La température des couleurs mesurée en degrés Kelvin : les lampes de luminothérapie qui affichent une température des couleurs comprise entre 5 500 et 6 500° K sont celles qui simulent le mieux la lumière naturelle. Il faut savoir que le soleil, à son zénith, a une température des couleurs d'environ 5 900° K ;
  • L'Indice de Rendu des Couleurs (IRC) : le soleil, à son zénith, a un IRC de 100. Les meilleures lampes de luminothérapie ont un IRC supérieur à 85.

Notre guide d'achat des lampes de luminothérapie analyse les critères de choix plus en détail.

Le grand comparatif des lampes de luminothérapie

Vous n'avez pas le temps de vous documenter et/ou de maîtriser les différentes variables qui entrent en jeu pour choisir une bonne lampe de luminothérapie ? Pas de panique. Nous vous proposons une revue des principales marques ainsi qu'un grand comparatif des lampes de luminothérapie.

Au menu donc : un classement des meilleurs modèles haut de gamme, un classement des lampes de luminothérapie qui affichent le meilleur rapport qualité – prix, une compilation des lampes les plus abordables mais aussi et surtout des tests grand format dans lesquels nous vous détaillons les caractéristiques techniques de chaque modèle, ses points forts, ses points faibles, nos conseils d'utilisation et les avis des consommateurs qui les ont essayés sur la durée.

Lampe