Comment fonctionnent les lunettes de luminothérapie ?


3042 vues
Comment fonctionnent les lunettes de luminothérapie ?

La luminothérapie revêt aujourd'hui un enjeu majeur, dans un contexte marqué par la baisse du nombre d'heures de sommeil en France. En effet, selon les derniers chiffres de l'Insee, nous avons dormi, en moyenne, moins de 7 heures par nuit… et cette moyenne tombe à 6 heures 30 minutes si l'on exclut les fins de semaine. Le manque de sommeil est un véritable problème de santé public, dans la mesure où il implique de nombreux symptômes dégradant la qualité de vie des individus.

Lorsque les troubles du sommeil comme l'insomnie et l'hypersomnie sont dus à une carence d'exposition à la lumière du jour, l'acquisition d'un dispositif de luminothérapie s'impose avec force. Les lunettes sont les toutes dernières innovations en la matière et constituent à ce titre une belle alternative aux lampes de luminothérapie pour certains profils. Voici tout ce qu'il faut savoir sur leur mode opératoire pour resynchroniser votre rythme circadien.

L'enjeu des lunettes de luminothérapie

Il est de plus en plus évident que le manque de sommeil affecte des fonctions cérébrales importantes telles que la vigilance, le traitement de l'information, les fonctions cognitives et l'humeur. La privation de sommeil peut avoir plusieurs causes, qui vont de la mauvaise hygiène de vie au manque d'exposition à la lumière du jour. L'Homme étant un être diurne, son rythme de vie doit être calé sur les schémas du soleil… mais nos modes de vie contemporains peuvent empêcher cette synchronisation, notamment lorsque nous travaillons la nuit, lorsque nous devons nous réveiller avant le lever du soleil, lorsque le taux d'ensoleillement chute drastiquement en hiver, lorsque nous évoluons dans des environnements peu éclairés, etc.

La privation de sommeil est associée à une augmentation des accidents liés au déficit d'attention ou à la somnolence, en particulier en début de la matinée, ce qui correspond à la fois au « nadir » du rythme circadien de la vigilance et à l'augmentation de la pression homéostatique du sommeil. D'ailleurs, le début de la matinée est la période la plus à risque d'accidents du travail ou d'accidents de la circulation. Le manque de sommeil est également un facteur de risque de l'obésité, du diabète de type 2, des maladies coronariennes, des accidents vasculaires cérébraux et de certaines formes de cancer.

Mais la privation de sommeil n'est pas la seule conséquence de la carence d'exposition à la lumière du jour. Les Troubles Affectifs Saisonniers (TAS) et certaines formes de dépression peuvent en effet en résulter, impactant la qualité de vie du patient et le poussant dans les cas extrêmes, à des idées suicidaires. La lumière n'est pas seulement importante pour la vision. Elle a également des effets substantiels sur notre physiologie et notre comportement, notamment sur l'humeur, le sommeil, l'état de vigilance et, plus largement, notre état général de santé.

Tous les individus concernés ne peuvent pas s'asseoir pendant 30 à 120 minutes devant une lampe de luminothérapie pour diverses raisons : manque de temps, emploi du temps chargé, multiples voyages et déplacements, etc. Et c'est ici tout l'intérêt des lunettes de luminothérapie !

Comment fonctionnent les lunettes de luminothérapie ?

Il s'agit ni plus ni moins de lampes de luminothérapie au format lunettes ! Rappelons que les lampes de luminothérapie doivent idéalement afficher une intensité lumineuse de 10 000 lux à distance raisonnable. Les lunettes de luminothérapie ne doivent pas aller jusque-là pour une raison simple : elles sont positionnées, par définition, à proximité immédiate des yeux et donc de la rétine, ce qui leur permet de produire les mêmes effets à moindre puissance, généralement entre 500 et 1 500 lux.

Les lunettes de luminothérapie produisent généralement une lumière blanche enrichie de bleu, sur une longueur d'onde courte de 480 nm, en filtrant 100 % des UV. C'est en effet la meilleure configuration pour lutter contre le Trouble Affectif Saisonnier (TAS), certaines formes de dépression ainsi que les troubles du sommeil qui résultent d'une carence d'exposition à la lumière du jour. Les lunettes de luminothérapie vont donc envoyer un signal au cerveau pour suspendre la production de mélatonine, hormone du sommeil, pour que vous puissiez démarrer votre journée dans les meilleures dispositions.

Les utilisateurs des lunettes de luminothérapie peuvent vaquer à leurs occupations et apprécier une plus grande liberté de mouvement pendant la séance. Rappelons que vous pouvez lire, regarder la télévision et travailler sur votre ordinateur pendant votre séance avec une lampe de luminothérapie, mais vous ne pourrez pas sortir de la pièce pour marcher, faire le ménage, bricoler au garage, etc.

Les lunettes de luminothérapie permettent une meilleure marge de manœuvre. Vous pourrez même profiter des bienfaits de la luminothérapie dans les transports en commun ou en avion sans problème. Si vous avez des questions sur l'utilité, le fonctionnement et les précautions d'usage des lunettes de luminothérapie, n'hésitez pas à consulter notre FAQ

Luminettes Fonctionnement