Quelle intensité lumineuse pour une lampe de luminothérapie ?


2954 vues
Quelle intensité lumineuse pour une lampe de luminothérapie ?

En fonction du spectre lumineux et de la longueur d'onde du dispositif utilisé, la luminothérapie peut être utilisée pour traiter un vaste spectre de pathologies et de problèmes de santé comme le Trouble Affectif Saisonnier (TAS), certaines formes de dépressions majeures, les troubles du sommeil comme l'insomnie et l'hypersomnie ainsi que certaines formes d'acné qui ne répondent pas au traitement antibiotique.

Les lampes de luminothérapie produisent différentes intensités de lumière. Plus la puissance est élevée, plus la distance entre l'utilisateur et la source de lumière devra être élevée. Une lampe de luminothérapie émettant 10 000 lux aura besoin de moins de temps pour faire effet qu'une lampe émettant 2 500 lux. Vous l'aurez compris, nous évoquerons la question de l'intensité lumineuse des lampes de luminothérapie dans cet article. Pour utiliser une lampe, il est important de comprendre comment elle fonctionne.

Une intensité de 10 000 lux pendant 30 minutes

Trois facteurs entrent en jeu lors de l'utilisation d'une lampe de luminothérapie : l'intensité lumineuse émise, la durée de la séance de luminothérapie et la distance entre l'utilisateur et la source de lumière imitant la longueur d'onde des rayons du soleil. Des études ont démontré que la meilleure combinaison de ces trois variables était la suivante : une intensité lumineuse de 10 000 lux, une séance matinale de 30 minutes à une distance comprise entre 60 et 70 cm. C'est la « dose » de lumière idéale pour déclencher les changements biochimiques dans votre cerveau. Cela permet d'obtenir la quantité de lumière à spectre complet nécessaire pour réguler la mélatonine (hormone du sommeil) et stimuler la sérotonine (hormone du bien-être). Mais qu'est ce que le « lux » ?

Le lux (symbole : lx) est l'unité d'éclairement dérivée du SI, qui mesure le flux lumineux par unité de surface. Le lux est égal à un lumen par mètre carré. En photométrie, cette unité de mesure est utilisée pour évaluer l'intensité, telle que perçue par l'œil humain, de la lumière qui frappe ou traverse une surface. Elle est analogue à l'unité radiométrique « watt par mètre carré », mais avec la puissance à chaque longueur d'onde pondérée selon la fonction de luminosité. Il s'agit donc d'un modèle standardisé de la perception visuelle de la luminosité par l'Homme. Le terme « lux » est invariable.

Pour mettre cela en perspective, un couloir éclairé typique dans un immeuble de bureaux afficherait une intensité lumineuse de 80 lux, alors que la lumière directe du soleil par temps clair peut mesurer jusqu'à 100 000 lux. Le succès des lampes de luminothérapie dépend de plusieurs facteurs, dont l'intensité lumineuse mesurée en lux. Les lampes de luminothérapie que l'on retrouve sur le marché et qui sont destinées à soigner les symptômes de la dépression, du Trouble Affectif Saisonnier (TAS) et des troubles du sommeil (insomnie et hypersomnie) émettent selon une intensité lumineuse comprise entre 2 500 et 10 000 lux.

Attention : certains fabricants font preuve de mauvaise foi et évoquent, sur la notice, le manuel d'utilisation et/ou le boîtier de l'appareil, une intensité lumineuse de 10 000 lux sans donner la distance entre la lampe et l'utilisateur qui permet d'obtenir cette intensité. En effet, certaines lampes de luminothérapie bon marché proposent bien une intensité lumineuse de 10 000 lux… à condition de se mettre à proximité immédiate de la source de lumière, ce qui se traduit par de nombreux effets secondaires comme des maux de tête, des irritations des yeux ou encore des nausées. Les meilleures lampes de luminothérapie sont celles qui émettent une lumière qui simule celle du soleil à une intensité de 10 000 lux à au moins 60 cm.

A chaque puissance lumineuse une distance recommandée

La quantité recommandée pour une luminothérapie efficace et sans effets secondaires est donc de 10 000 lux. Pour la plupart des modèles commercialisés dans l'Union européenne et l'Amérique du Nord vont de 2 500 à 10 000 lux, avec bien sûr un prix qui varie en fonction de l'intensité lumineuse. Les modèles les plus récents proposent un sélecteur d'intensité qui varie sur cette même plage.

Si vous optez pour un modèle de qualité, vous allez pouvoir recevoir 10 000 lux à une distance comprise entre 60 et 70 cm sur une durée de 30 minutes. C'est le meilleur protocole pour lutter contre les symptômes du Trouble Affectif Saisonnier (TAS), contre certaines formes de dépression non saisonnières et contre les différents troubles du sommeil comme l'insomnie ou l'hypersomnie. Il faut toutefois savoir que la sensibilité à la lumière varie d'une personne à l'autre.

Il appartient à l'utilisateur d'expérimenter à la fois sur la durée des séances, sur l'intensité lumineuse (dans la mesure du possible) et sur la distance observée (sans descendre sous 15 cm) pour trouver la meilleure combinaison possible. Il pourra noter les bienfaits ressentis pour chaque combinaison afin d'aboutir au meilleur protocole et au meilleur compris entre les bienfaits, les effets secondaires et la contrainte temporelle (durée des séances de luminothérapie). Notez également que la luminothérapie est plus efficace lorsqu'elle est réalisée au réveil.

  • Intensité lumineuse plus élevée + distance plus courte = séances de luminothérapie plus courtes (moins de 30 minutes) ;
  • Moins d'intensité lumineuse + plus de distance = séances plus longues (jusqu'à 2 heures).

Si une petite quantité de lumière atteint vos yeux, vous devez vous asseoir plus longtemps devant votre lampe de luminothérapie pour obtenir plus de lux et enclencher les réactions chimiques souhaitées pour rééquilibrer votre rythme circadien. Pour conclure, voici nos recommandations :

  • Pour une intensité lumineuse de 2 500 lux/60 cm, vous allez devoir observer des séances de luminothérapie de 30 minutes à une distance de 17 cm, d'une heure à une distance de 25 cm et de deux heures à une distance de 60 cm. Attention : plus la distance est faible, plus les effets secondaires sont probables (maux de tête et douleurs oculaires notamment) ;
  • Pour une intensité lumineuse de 5 000 lux/60 cm, vous allez devoir observer des séances de luminothérapie de 45 minutes à une distance de 25 cm et d'une heure et demie à une distance de 45 cm ;
  • Pour une intensité lumineuse de 10 000 lux/60 cm, vous n'avez qu'une seule option : une séance de luminothérapie de 20 à 30 minutes à une distance comprise entre 60 et 70 cm. Une distance inférieure causerait des effets secondaires. 
Lampe Definition Fonctionnement Quelle puissance ?