Quels sont les problèmes récurrents des réveils simulateurs d'aube ?


3011 vues
Quels sont les problèmes récurrents des réveils simulateurs d'aube ?

Pour beaucoup, l'épreuve du réveil est loin d'être une sinécure. Sortir du sommeil dans les règles de l'art n'est pas donné à tous les organismes, à fortiori lorsque notre rythme de vie ne suit pas forcément à la lettre le cycle jour – nuit de notre environnement. Résultat : une torpeur matinale, des maux de tête, un manque d'énergie et une journée démarrée sur le mauvais pied.

Le réveil simulateur d'aube vient resynchroniser votre rythme circadien et votre horloge interne, en vous permettant de vous réveiller avec un lever de soleil simulé. En somme, votre organisme repasse sur les paramètres d'usine pour votre plus grand plaisir ! Mais l'utilisation du réveil simulateur d'aube doit s'affranchir de quelques petits problèmes mineurs pour des résultats optimaux. On vous en parle dans cet article.

Vous avez peur de ne pas vous réveiller à temps avec le réveil simulateur d'aube

Tout l'intérêt de cet appareil de luminothérapie est de vous réveiller de manière plus naturelle. Notre cerveau n'a pas été conditionné pour sortir de la torpeur du sommeil avec une alarme sonore brusque et stridente. Notre organisme répond mieux au cycle jour – nuit, et se réveillera de manière plus fluide et sans maux de tête avec un lever de soleil en bonne et due forme. Le réveil simulateur d'aube lance l'augmentation de l'intensité lumineuse progressive entre 15 et 60 minutes avant l'heure de réveil que vous aurez programmée.

Ainsi, vous obtenez l'intensité lumineuse maximale à l'heure de réveil souhaitée. Mais certaines personnes craignent que leur organisme ne réagisse pas à ce nouveau stimulus… à juste raison. C'est pourquoi nous vous recommandons de sécuriser votre réveil avec une alarme sonore qui se déclenchera quelques minutes après la fin de la simulation de l'aube. La majorité des modèles embarquent cette fonctionnalité. Attention : ne programmez pas l'alarme pendant la simulation de l'aube pour ne pas perturber votre organisme.

Réunir les conditions de fonctionnement du réveil simulateur d'aube

Certains utilisateurs peuvent avoir quelques problèmes d'ordre logistique qui ne leur permettent pas de tirer le meilleur parti de leur réveil simulateur d'aube. Voici nos conseils pour remédier à ce contretemps et resynchroniser votre rythme circadien ainsi que votre horloge interne :

  • Votre chambre doit être aussi sombre que possible. En effet, pour que votre cerveau puisse être « trompé » par un lever de soleil artificiel, il ne doit pas être perturbé par quelques rayons de soleil « réels ». Plus votre chambre est sombre, plus la magie est susceptible d'opérer ;
  • Il n'y a pas vraiment de règle pour ce qui est du positionnement de votre réveil simulateur d'aube et donc de la direction des rayons lumineux utilisés pour simuler l'aube. Certains répondent mieux au réveil simulateur d'aube lorsqu'il est placé sur la table de chevet, d'autres préféreront un réveil simulateur d'aube disposé sur une commode, en face du lit et de l'utilisateur. Charge à vous d'expérimenter pour trouver la meilleure configuration ;
  • Ne programmez pas le déclenchement de votre station radio ou d'un son préenregistré de type alarme tant que la simulation de l'aube n'est pas achevée, car c'est en effet contre-intuitif. Tout l'intérêt du réveil simulateur d'aube est d'éviter de brusquer votre cerveau avec une alarme sonore. Nous n'incluons pas ici les sons naturels comme le chant des oiseaux ou le bruit des vagues… tant que ces sons ne sont pas trop forts.

Comment obtenir un lever du soleil réaliste ?

Les levers du soleil affichent des caractéristiques différentes d'une région à l'autre, et d'une saison à l'autre. Le lever du soleil à proprement parler ne dure en moyenne qu'entre deux et cinq minutes… mais la majorité des réveils simulateurs d'aube proposent une aube artificielle qui se produit sur 15 à 60 minutes pour un réveil plus doux et plus progressif. Il n'est pas nécessaire de chercher à reproduire le lever du soleil de votre région.

Votre cerveau réagira positivement à toute montée progressive de l'intensité lumineuse, pour peu que la puissance, la couleur, la température de couleur, l'Indice de Rendu des Couleurs (IRC) et la longueur d'onde s'approchent des caractéristiques de la lumière naturelle. Il faut toutefois faire attention à un critère important qui conditionnera la crédibilité de votre aube simulée : le pourcentage d'augmentation de l'intensité lumineuse. Les modèles les moins chers proposent des paliers de +10%, tandis que les réveils simulateurs d'aube haut de gamme progressent de +1%, voire moins, avec donc une meilleure gradation et une aube simulée de meilleure qualité.

Les précautions d'usage pour profiter de votre réveil en toute sécurité

Ne mettez JAMAIS votre réveil simulateur d'aube dans l'eau ou dans le feu. Ne le positionnez pas non plus à proximité d'une matière inflammable pour des raisons évidentes de sécurité. N'appuyez jamais sur deux touches à la fois, à moins que la notice d'utilisation ne dise l'inverse. Si vous constatez une erreur de fonctionnement, un bug ou un blocage quelconque, éteignez votre réveil simulateur d'aube puis rallumez-le après 10 secondes.

Si vous souhaitez stocker votre réveil simulateur d'aube pendant quelques temps, retirez les piles et/ou la batterie. Le stockage devra être rangé dans un emplacement sec et non exposé au soleil. Evitez également d'appuyer sur plusieurs touches de manière simultanée ou rapprochée. Nous vous conseillons de maintenir un intervalle d'au moins une seconde entre chaque pression, à moins que la notice d'utilisation ne fasse mention d'une combinaison qui nécessite une pression rapide sur un ou plusieurs boutons.

Bien que les meilleurs modèles sauvegardent vos paramètres préférés après mise hors tension, nous conseillons de prendre quelques secondes pour vérifier cela.

Réveil simulateur d'aube Définition Problèmes récurrents